In­ve­stir dans la truf­fi­cul­ture peut se révéler un choix at­tractif pour une bonne ges­tion pat­ri­mo­niale. Il s'agit d'un placement rentable, durable et bénéfique pour l'environnement.

Rentabilité et rendement d’un verger truffier

Un arbre truffier com­mence à pro­duire vers 5 à 8 ans selon les espèces, les den­sités de plan­ta­tion et l’en­tre­tien.

À la 12ème année, la pro­duc­tion indica­tive à l’hectare peut varier de 20kg à 90kg, dans le cas de Tuber me­lanosporum.

La truffe trouve en France de nom­breuses aires de prédilec­tion, par­ti­c­ulière­ment la Truffe de Bour­gogne, qui peut s’in­staller un peu partout, pourvu que le sol soit cal­caire. (Cf: La carte des zones pé­do­cli­ma­tiques po­ten­tielle­ment prop­ices à la truf­fi­cul­ture. Carte modèle dé­posé ROBIN, re­pro­duc­tion in­ter­dite).

Courbe de la production Française de Truffe depuis 1900
La pro­duc­tion française de truffes a chuté de façon ver­tig­ineuse sur 100 ans
Elle est passée de plus de 1000 tonnes au début du 20ème siècle, à une moyenne de 30 tonnes par an entre 1990 et 2000.
Depuis les an­nées 1990, plus de 90% de la pro­duc­tion française de truffe provient de truf­fières plan­tées avec des ar­bres truffiers provenant de la my­corhiza­tion con­trôlée, dont beau­coup sont, des PLANTS TRUFFIERS ROBIN.

Pour toute ques­tion, n’hésitez pas à con­tacter le re­spon­s­able com­mer­cial de votre secteur.