Charmes truffiers

Les pépinières ROBIN vous proposent des plants de charmes truffiers produits et mycorhizés sous contrôle de l’INRA (Institut National de la Recherche Agronomique). Cet arbre est un excellent hôte pour différentes espèces de truffes : Tuber melanosporum, aestivum et magnatum notamment. Résistant aux maladies et facile d’entretien, le charme permet la plantation de haies truffières et de vergers truffiers aux essences diversifiées. Nous vous proposons deux espèces de charmes, symbiotes naturels de la truffe :

♦ le charme commun (Carpinus betulus) inoculé de truffe de Bourgogne, truffe noire ou bien de truffe blanche,
♦ le charme houblon (Ostrya Carpinifolia) mycorhizé avec de la truffe de Bourgogne ou de la truffe noire.

Plants de charmes truffiers prêts à planter

Production de truffes à partir d'un plant de charme

En matière de trufficulture, le charme présente plusieurs avantages. Il est notamment considéré comme une essence intermédiaire entre le noisetier et le chêne pubescent. En effet, il est plus tardif que le noisetier, mais plus précoce que le chêne blanc. Le charme truffier nécessite par ailleurs un sol calcaire.

Aptitudes du charme mycorhizé à produire des truffes

De part son comportement intermédiaire entre le chêne et le noisetier, le charme se révèle être une excellente essence truffière. Son pivot racinaire lui assure robustesse tandis que son repos végétatif hivernal lui permet d'emmagasiner les réserves nécessaires à son développement dès le printemps suivant. Tout comme le chêne, il ne présente pas de drageons et offre une production pérenne. On notera enfin son système racinaire chevelu traçant (similaire à celui du noisetier).

S'il est parfois implanté en haie (on parle alors de charmille), le charme trouve tout son intérêt en trufficulture dès lors qu'il bénéficie d'un sol très calcaire (PH > 7.5). Planté isolé (250 à 400 plants à l'hectare), il offrira un rendement intermédiaire entre ceux du noisetier et du chêne pubescent. Le charme procure par ailleurs une production précoce (parfois dès sa troisième année).

Charme commun ou charme houblon : Lequel choisir en trufficulture ?

Le choix se fera selon les caractéristiques de votre sol et de votre terrain. Les paramètres à prendre en considération incluent :
- l'exposition : le charme houblon nécessite une meilleure exposition que le charme commun
- l'altitude et le climat : jusqu'à -25°C pour le charme commun, -15°C maxi pour le charme houblon
- le PH du sol : le charme commun demande un sol calcaire (PH supérieur à 7,5)
- la nature du sol : argilo-calcaire et frais pour le charme commun, calcaire sec et drainant pour le charme houblon

Quelles truffes cultiver à partir d'un plant de charme ?

Grâce à un procédé de mycorhization contrôlée élaborée dans les laboratoires de notre pépinière, nous vous proposons des plants de charmes truffiers de haute qualité (mycorhization contrôlée et certifiée par l'INRA, plants élevés en godets anti-chignon). Ces plants truffiers sont spécifiquement dédiés à la culture des truffes de Bourgogne (Tuber uncinatum) qui se plait à vivre en osmose avec le charme. La production de truffes noires du Périgord (Tuber melanosporum) est également possible tout comme celle de truffes d'été (Tuber aestivum). Enfin notez que nous proposons en exclusivité des plants destinés à la culture de la fameuse truffe blanche (Tuber magnatum).

Besoin d'aide ?Parallèlement aux charmes truffiers, Robin Pépinières cultive différentes plants d’essences truffières. Si vous avez du mal à choisir l’arbre et à la variété de truffes les plus appropriés à la nature de votre parcelle, contactez nos experts. Ils prendront le temps de vous conseiller et de vous orienter vers les essences et variétés en adéquation avec les caractéristiques de votre projet de verger à truffes.