Pourquoi et comment recourir à une analyse de sol en trufficulture ?

L'analyse de sol en trufficulture/fungiculture : En quoi ça consiste ?

Vouloir cultiver des truffes ou des champignons comestibles est une chose, pouvoir en est une autre. Comme vous le savez sans doute déjà, la truffe, le bolet ou bien encore le lactaire sont des champignons exigeants en matière de climat, d'exposition, d'humidité mais aussi et surtout en matière de composition des sols. C'est pourquoi, tout projet sérieux de truffière ou de plantation mycicole devrait débuter par une analyse de sol. Cette étude préalable a deux objectifs majeurs :
  • confirmer que votre terrain est "compatible" avec le développement de la truffe ou des champignons comestibles,
  • identifier quelle variété de truffe (ou de champignon) est la plus adaptée à votre parcelle.
Mais comment, concrètement, procéder à une telle analyse de sol, qu'en attendre et comment en interpréter les résultats ? C'est ce que nous allons voir ensemble dans ce guide consacré à l'analyse des sols en trufficulture et fungiculture.

Quand et pourquoi faire une analyse de sol ?

L'analyse de sol permet de mettre en lumière la composition chimique et organique de votre terre et de confirmer si elle autorise la culture trufficoleLa trufficulture et la fungiculture, comme toute autre culture, reposent sur des techniques de production (travail du sol, plantation, irrigation, désherbage, taille, récolte...). Mais cette méthodologie, aussi minutieuse soit-elle, ne produira ses fruits (ou plutôt, devrions-nous dire ses truffes et champignons) qu'à une préalable condition : Que la nature du sol soit compatible avec la culture et le développement des truffes et champignons !

Si les caractéristiques physiques et chimiques de vos parcelles ne se rapprochent pas du milieu naturel favorisant l'apparition et la croissance des truffes, alors tous vos efforts seront vains. Vous aurez beau être le plus passionné des trufficulteurs, le plus attentif à l'entretien et à la pousse de vos plants, si le biotope de la truffe et des champignons n'est pas respecté, vos truffières ne produiront pas, ou très peu, de champignons.

Pour éviter ce genre de désillusion, mieux vaut donc recourir, en amont, à une étude et analyse du sol de vos parcelles destinée à prochainement accueillir un verger à truffes, à bolets ou à lactaires.

Pourquoi initier une telle étude ?

Tout simplement, et avant tout, pour valider votre projet de truffière. Si l'analyse de votre sol confirme que ce dernier est "compatible" avec le bon développement des truffes ou des champignons, alors votre projet tient la route. A contrario, si cette étude révèle une quelconque disconvenance avec la trufficulture/fungiculture alors il vous faudra sans doute revoir vos plans et miser sur une autre culture...

Quand procéder à l'analyse trufficole/mycicole des sols ?

Le plus tôt est le mieux. Inutile d'attendre d'avoir implanté une centaine de plants truffiers avant de recourir à l'analyse de sol. Ce serait un peu comme jouer la pérennité de votre verger à truffes à pile ou face... Faites les choses dans l'ordre et mettez toutes les chances de réussite de votre côté en débutant tout nouveau projet de truffière par un prélèvement et un examen des caractéristiques de votre sol.

Les modalités d'une étude de sol en vue d'une implantation truffière

L'analyse de sol caractérise la terre de votre parcelle en termes de pH, de matière organique, de granulométrie, de calcaire...Lorsqu'une parcelle est pressentie pour l'implantation d'un futur verger à truffes ou à champignons, il est indispensable de faire effectuer une analyse de sol. Cet examen approfondit de la terre, a pour but de déterminer les arbres hôtes (chênes truffiers, noisetiers truffiers...) et surtout les champignons (truffe noire du Périgord, truffe de Bourgogne, truffe d'été ou truffe blanche, bolets jaunes, lactaires délicieux) les mieux adaptés à votre terrain et à ses caractéristiques.

Cette analyse se déroule en trois étapes :

  • le prélèvement et l'échantillonnage sur le terrain
  • l'analyse en laboratoire
  • l'obtention des résultats d'analyse et de nos préconisations

Le prélèvement de terre en vue d'une analyse de sol

Si votre terrain est homogène, selon les conseils de prélèvement ci-dessous, faites-nous parvenir un échantillon d’environ 300g de terre, prélevé à 20 cm de profondeur. Si votre terrain est hétérogène ou présente du relief, faites-nous parvenir plusieurs échantillons de 300g de terre, prélevés à différents endroits du terrain à 20 cm de profondeur, en étiquetant bien les différents prélèvements.

L'analyse de la composition du sol en laboratoire

Vos échantillons de terre seront envoyés à un laboratoire indépendant, spécialisé dans les analyses de sol en vue de plantation d'arbres truffiers. Ils feront l'objet d'une étude approfondie tant sur le plan physique (appréciation structurale, granulométrie, capacité de rétention en eau...) que chimique (acidité, pH, azote total et C/N, taux de calcaire et d'argile, phosphore, potassium, magnésium, calcium, sodium...). Tous les paramètres propices ou néfastes à la production de truffes seront recherchés et quantifiés.

Le compte rendu d'analyse et les préconisations Robin subjacentes

À réception des résultats d'analyse, un compte rendu complet vous sera envoyé, incluant des conseils sur d'éventuelles fertilisations de votre sol. Nos préconisations seront fonction des caractéristiques physiques et chimiques de votre terrain, et notamment de son acidité (pH), de la teneur en calcium, et en matière organique.

Prélèvement pour analyse de sol : Mode opératoire

Vous souhaitez nous soumettre un échantillon de votre terre pour une analyse de sol. Merci de suivre les étapes décrites ci-dessous. Adressez-nous votre prélèvement par colis postal, nous nous chargeons du reste !

Conseils
Prélèvement pas à pas...
Conseil de prélèvement de terre n°1» Effectuez des prélèvements homogènes : Chaque échantillon doit correspondre à une zone homogène. Ne pas mélanger des terres provenant de zones hétérogènes.
Conseil de prélèvement de terre n°2» Exclure les zones particulières : Ne pas prélever sur des chemins, bordures de champs, ancienne haies, zone de passage des animaux...
Conseil de prélèvement de terre n°3» Effectuez le prélèvement à 20 cm de profondeur : Procéder par carottage ou simplement par prélèvement à l'aide d'une tarière ou d'une bêche.
Conseil de prélèvement de terre n°4» Échantillonner par secteur si nécessaire : Dans chaque secteur, effectuer 15 prélèvements au moins, les désagréger et les mélanger dans un seau propre.
Conseil de prélèvement de terre n°5» Ensacher le prélèvement : Mettre 300 à 500 gr de la terre prélevée dans un sachet sur lequel sera noté le lieu exact de prélèvement.
Conseil de prélèvement de terre n°6» Compléter le formulaire de demande d'analyse : Formulaire à télécharger, imprimer et compléter.

Envoi par colis postal de prélèvements de sol en vue d'une analyseVous pouvez nous envoyer vos échantillons par colis postal à l’adresse ci-contre :
ROBIN Pépinières E.A.R.L
Service laboratoire
Le Village
05500 ST LAURENT DU CROS

Merci de joindre dans votre colis :
- Un chèque de 98 € par échantillon, en règlement de l'analyse (Prix TTC).
- La fiche de renseignement sur le prélèvement et la nature du terrain (à télécharger et imprimer).
- Le ou les échantillons de terre.

Questions/réponses à propos de l'analyse de sol en trufficulture

Il faut prévoir un délai de 3 semaines à compter de la réception de votre échantillon de terre pour obtenir les résultats de l'analyse de votre sol.

Vous pouvez directement effectuer le prélèvement en suivant les conseils mentionnés ci-dessus. Notez que pour toutes les plantations supérieures à 150 plants, les Pépinières ROBIN vous proposent un service clé en main pour la réalisation de votre verger à truffes : Le responsable commercial de votre région pourra réaliser avec vous le prélèvement de terre en vue de l'analyse de sol.

L'analyse de sol est facturée 98 € TTC, à régler par chèque ou par virement bancaire au moment d'expédier vos échantillons de terre.

Nous vous recommandons de procéder à un carottage (grâce à une sonde prévue à cet effet) sur les 20 premiers centimètres de votre sol. Vous pouvez également utiliser une tarière ou simplement une bêche.

Munissez-vous d'un échantillon de terre, de bicarbonate de soude et de vinaigre blanc. Commencez par répartir votre échantillon de terre dans deux récipients. Dans le premier, versez du vinaigre blanc. Si le mélange réagit et provoque des bulles, votre sol est alcalin. Dans le second récipient, ajoutez de l’eau à votre terre jusqu’à former une boue. Versez alors du bicarbonate de soude. Si le mélange pétille, cela signifie que le sol est acide. Dans le cas où aucun de ces deux tests ne réagit, alors le sol est probablement neutre (pH de 7).

Vous pouvez nous envoyer vos échantillons par colis postal à l’adresse ci-contre :
ROBIN Pépinières E.A.R.L
Service laboratoire
Le Village
05500 ST LAURENT DU CROS

Merci de joindre dans votre colis :
- un chèque de 98 € par échantillon, en règle­ment de l'analyse (Prix TTC).
- la fiche de renseigne­ment sur le prélèvement et la nature du terrain (à télécharger, imprimer et compléter).
- le ou les échantillons de terre.