Envie de vous lancer dans la culture des champignons comestibles ?

Où et comment produire des champignons ?

Amateur de champignons, savez-vous que bolets et lactaires peuvent désormais se cultiver ? Et oui, la fungiculture ne cesse de progresser si bien que grâce au procédé de mycorhization contrôlée, il est maintenant possible de planter des arbres forestiers (essentiellement des pins) aptes à favoriser le développement de champignons comestibles. Comment procéder ? À partir de quels plants ? Quel rendement escompter ? Quelle variété de champignons produire ? Autant de questions auxquelles nous allons tentez de répondre à travers cette fiche conseil consacrée à la culture des champignons en verger.

Sous les arbres poussent des bolets et des lactaires

Oubliez la cueillette des champignons, passez à la culture des champignons en verger !Depuis plusieurs années, des vergers un peu particuliers se multiplient un peu partout en France : on y cultive non pas des fruits mais des champignons ! Il faut dire que l'implantation de tels vergers à champignons s'est démocratisée depuis la mise au point et la commercialisation, d'arbres mycorhizés contrôlés sous lesquels poussent des bolets jaunes, des lactaires délicieux ou bien encore des lactaires sanguins.

Cette technique, développée conjointement par les Pépinières Robin et par l'INRAE (Institut National de Recherche pour l'Agriculture et l'Environnement), consiste à pré-ensemencer de jeunes plants d'arbres (en l'occurrence des pins) avec du mycélium de bolets et de lactaires. Pourquoi ? Parce que le bolet, tout comme le lactaire ou le cèpe, sont des champignons qui vivent en symbiose avec les racines des arbres : Les filaments mycéliens des champignons amènent des sels minéraux aux arbres, lesquels fournissent la matière organique nécessaire à la pousse des lactaires ou autres bolets.

Le résultat de ce pré-ensemencement (que l'on appelle aussi mycorhization), se matérialise par de jeunes plants de pins (pin noir d'Autriche, pin sylvestre, pin parasol ou pin maritime) aptes à favoriser et accélérer l'apparition et la pousse de champignons à proximité de leur tronc. Tout comme on plante un pommier pour récolter des pommes, on peut désormais planter un pin pour récolter des bolets ou des lactaires !

Le secret d'une bonne production : Opter pour des arbres à champignons de qualité supérieure

Fungiculteurs et myciculteurs le savent parfaitement : La culture des champignons comestible nécessite de s'appuyer sur des plants hôtes rigoureusement sélectionnés. C'est pourquoi, les PLANTS CHAMPIGNON® ROBIN sont produits dans notre propre pépinière, par des techniques développées dans le cadre de notre système d'organisation qualité et sous licence INRAE (Institut National de Recherche pour l'Agriculture et l'Environnement). La mycorhization de nos PLANTS CHAMPIGNON® est ainsi contrôlée et certifiée par l'INRAE. C'est seulement après cette chaine de contrôle que nos plants sont étiquetés, numérotés, millésimés et livrés. La rigueur de ces contrôles, permet de garantir à nos clients : 

  • une mycorhization garantie et certifiée avec différentes espèces de champignons sélectionnées,
  • un niveau de mycorhization élevé,
  • une pureté de la mycorhization : aucun contaminant sur le système racinaire, qui pourrait être concurrent ou gêner le développement des champignons.

Nous pouvons vous garantir qu'avec les PLANTS CHAMPIGNON® ROBIN, vous possédez tous les atouts pour réussir votre culture de champignons.

Afin de répondre aux exigences variées de nos clients, nous proposons une gamme complète d'arbres à champignons, avec une mycorhization contrôlée de différents champignons comestibles, sur différentes espèces de Pin (Pinus) : Le pin noir d'Autriche, le pin sylvestre, le pin parasol et le pin maritime. Grâce à PLANTS CHAMPIGNON® ROBIN, vous pourrez cultiver les champignons suivants :

   

Culture de lactaires délicieux via des pins mycorhizés

Le lactaire délicieux (Lactarius deliciosus) est un champignon comestible de la famille des russulacées. Bien que moins savoureux que le lactaire sanguin, il est néanmoins particulièrement apprécié dans le Sud-Est et très utilisé dans la gastronomie provençale (où on le nomme parfois "barigoule", "safrané" ou "catalan"). Il se développe dans les bois de conifères et plus spécifiquement au pied des pins. Il se cueille en septembre-octobre, à un stade encore jeune, lorsque son chapeau et ses lamelles sont encore orientés vers le bas et que sa chair est ferme et charnue.

Le lactaire délicieux

Mysiculture de lactaires sanguins à partir de pins mycorhizés

Le lactaire sanguin (Lactarius sanguifluus) fait lui aussi partie de la famille des champignons russulacées. Reconnaissable à son chapeau orangé à brun rougeâtre, à ses lamelles rosâtres ainsi qu'au latex rouge qui s'en dégage dès qu'on le coupe, le lactaire sanguin se cueille dès la fin de l’été et jusqu’à la fin de l’automne. Il pousse parfois de manière isolée, mais le plus souvent en groupe sous les conifères (principalement les pins). Plus savoureux que le lactaire délicieux, il se cuisine mariné ou cuit à l’étouffée.

Le lactaire sanguin

Fungiculture de bolets jaunes à partir de pins mycorhizés

Champignon de la famille des boletacées, le bolet jaune (Suillus luteus) se développe le plus souvent en groupes de quelques individus disséminés, sous les pinèdes en plaine et en montagne. On le reconnait à sa chair jaune-pâle, inodore, assez molle et spongieuse dans son chapeau. Il ne présente ni anneau ni lamelles, en revanche la face inférieure de son chapeau est truffée de pores. Il se récolte à partir du début d'été et jusqu'à la fin de l'automne.

Le bolet jaune

  
Les PLANTS CHAMPIGNON® ROBIN sont disponibles en godet ROBIN ANTI-CHIGNON® dans 2 formats différents : GR 430 cm3 etGR 600 cm3. Ces godets brevetés permettent d'obtenir un développement racinaire optimal avec un chevelu très abondant et sans malformation grâce au procédé d'autocernage intégral. Ceci est très important pour la bonne croissance des PLANTS CHAMPIGNON® et des mycorhizes.

Quand la cueillette de champignons se transforme en véritable récolte

Se lancer dans la culture des champignons comestibles en verger peut s'avérer être un placement rentable, durable et bénéfique pour l'environnement. En effet, lactaires et bolets s'accommodent de jeunes arbres (contrairement au cèpe qui lui pousse généralement sous des arbres vieux de plusieurs dizaines d'années). Ainsi, la production de champignons en verger peut débuter 3 à 4 ans seulement après la plantation des pins mycorhizés.

Côté rendement, prévoyez une production moyenne de champignons d'environ :

  • 400 gr par plant pour le lactaire (soit entre 170 à 450 kg par hectare et par an, selon la densité de plantation)
  • 1,7 à 3 kg par plant pour le bolet jaune (soit 1 à 3 tonnes par hectare et par an selon la densité de plantation)

Compte tenu de ces rendements, vous comprenez pourquoi on ne parle plus de cueillette, mais bien de récolte de champignons !

Culture et récolte de champignons en images...

Le plaisir et la satisfaction de voir son verger à champignons produire de beaux bolets ou de magnifiques lactaires...

Sélection des plants de pins mycorhizés pour produire des champignons comestibles (bolets ou lactaires)Plantation d'un verger à champignons à partir de plants de pinsBolet jaune obtenu à partir d'un plant champignonUne belle cueillette de bolets jaunes en perspective

Un beau rond de bolets jaunes très prometteurLes premiers lactaires de la saison...La récolte des lactaires peut débuterProduction et récolte de champigons comestibles (ici des lactaires)
(Cliquez sur les photos pour zoomer)

Questions/réponses à propos de la culture des champignons

La saison des bolets commence après les premières grosses pluies d’été et se poursuit jusqu'au mois de novembre. On les trouve habituellement dans les forêts de résineux. Le bolet apprécie les sols sableux et calcaires et aime les endroits aérés, comme les lisières de forêt, les clairières et les bords de chemins. Cette espèce mycorhizienne vie en symbiose avec les racines des arbres, c'est pourquoi on la retrouve volontiers à proximité immédiate des pins.

Les lactaires (qu'ils soient sanguins ou lactaires délicieux) poussent principalement dans les forêts de résineux (bois de pins, de sapins ou d'épicéas). Ils se ramassent de la fin de l'été jusqu'au début de l'hiver, rarement au-delà de 1500 mètres d'altitude, sur des sols calcaires.

La mycorhization contrôlée à vocation mycicole s'opère très majoritairement sur des plants de pins. Il est ainsi possible de cultiver des bolets ou des lactaires à partir d'un pin sylvestre, d'un pin parasol, d'un pin maritime ou bien encore d'un pin noir d'Autriche.

Le prix d'un plant champignons mycorhizé est d'environ 21 € l'unité. Ce prix peut légèrement varier selon l'essence hôte du plant choisi (pin sylvestre, pin maritime...) et du volume de son conteneur. Notez que ces prix sont dégressifs selon le nombre de plants commandés.

Un arbre à champignons commence à produire 3 ou 4 ans après sa plantation. Selon les espèces, la densité de plantation et l’entretien apporté au verger, la production peut atteindre les 3 kilos de champignons par plant (soit jusqu'à 3 tonnes par hectare et par an).

Ce n'est que 3 ou 4 ans après leur plantation que vos arbres à champignons produiront leurs premiers lactaires ou leurs premiers bolets jaunes. À partir de là, ils vous assureront une récolte par an.

Les plants champignons se dénichent en Pépinière spécialisée telle que ROBIN Pépinières. Si vous habitez à proximité de nos points de vente (département du 04 et 05), n'hésitez pas à nous rendre visite, vous bénéficierez de précieux conseils avant de vous lancer. Sinon, vous pouvez acheter vos plants champignons directement en ligne, via ce site web. Ils vous seront livrés à domicile !