Pins truffiers

Les pépinières ROBIN vous proposent des plants de pins truffiers produits et mycorhizés sous contrôle de l’INRA (Institut National de la Recherche Agronomique). Moins réputé que les essences truffières reines que sont le chêne ou le noisetier, le pin est néanmoins une essence hôte très intéressante qui donne de très bons résultats en termes de mycorhization. Il est ainsi possible de recourir au pin noir d'Autriche ou bien encore au pin d'Alep pour favoriser la production de truffes de Bourgogne ou bien encore de truffes noires du Périgord. Deux espèces de pins, symbiotes naturels de la truffe, vous sont proposés :

♦ le pin noir d'Autriche (Pinus nigra austriaca) inoculé de truffe de Bourgogne ou de truffe noire,
♦ le pin d'Alep (Pinus Halepensis) mycorhizé avec de la truffe noire.

Plants de pins truffiers prêts à planter

Production de truffes à partir d'un plant de pin

En matière de trufficulture, le pin offre plusieurs atouts. D'abord, il se plait dans les sols pauvres et calcaires. Résistant aux fortes chaleurs comme aux périodes hivernales, il s'adapte aussi bien à basse altitude qu'en moyenne montagne. De croissance rapide, il n'a pas de sensibilité phytosanitaire particulière.

Aptitudes du pin mycorhizé à produire des truffes

De part sa grande "adaptabilité" et sa tolérance (en termes d'altitude, de conditions de sols, de résistance à la sécheresse...), le pin apparait comme une très bonne essence truffière. Pourvu d'un système racinaire pivotant qui se transforme très vite en racines traçantes, le pin est en mesure de s'accrocher dans les terrains difficiles ou les zones érodées, tout en favorisant les échanges nutritifs avec son champignon de mycorhize. Réputé pour sa solidité à toutes épreuves, le pin est néanmoins une espèce exigeante en lumière, intolérante à l'ombre, mais résistante au vent. Adapté aux conditions difficiles de sol, il tolère aussi bien les sols calcaires, très argileux, compacts, pierreux ou superficiels. Ses faibles exigences écologiques font du pin une des espèces les plus rustiques.

Pin noir d'Autriche ou pin d'Alep : Lequel choisir en trufficulture ?

Le choix se fera selon les caractéristiques de votre sol et de votre terrain. Les paramètres à prendre en considération incluent :
- l'altitude et le climat : le pin d'Alep est très sensible au froid alors que le pin noir d'Autriche le tolère
- l'exposition : si les deux variétés aiment la lumière, le pin d'Alep apprécie moins le vent que le pin noir d'Autriche.
- la nature du sol : tous types de sols calcaires pour le pin noir, sols calcaires et argilo-calcaires pour le pin d'Alpe.
- la croissance : rapide pour le pin noir d'Autriche, plus lente pour le pin d'Alep.

Quelles truffes cultiver à partir d'un plant de pin ?

Grâce à son biotope naturel similaire à celui de tuber uncinatum, le pin est naturellement à privilégier pour la production de truffes de Bourgogne. À la faveur de la mycorhization, le pin est cependant également adapté à la culture des truffes noires (tuber melanosporum) ainsi qu'aux truffières de truffes d'été (tuber aestivum). Grâce à un procédé de mycorhization contrôlée élaborée dans les laboratoires de notre pépinière, nous vous proposons des plants de pins truffiers de haute qualité (mycorhization contrôlée et certifiée par l'INRA, plants élevés en godets anti-chignon).

Besoin d'aide ?Outre les pins truffiers, les Pépinières Robin développent un large panel de plants trufficoles. Si vous êtes indécis concernant l’essence d’arbre et la variété de truffes les plus appropriées à votre terrain, contactez nos experts. Ils sauront vous conseiller et vous accompagner dans votre projet de truffière, du choix de vos plants truffiers jusqu'à la récolte de vos premières truffes.